Rapidement identifier la qualité d’une bouteille.

Comprendre l’étiquette.

Mindmap Tequila

Ou comment bien comprendre une étiquette

La Tequila est une IGP (Indication géographique protégée) au même titre que le Cognac et son étiquette doit donc apporter des informations obligatoires. La première d’entre elles est : « Hecho en Mexico », fabriqué au Mexique. Grâce à cet article vous serez rapidement en mesure de comprendre à quel type de qualité vous avez affaire :

la mention 100% agave :

C’est un signe de qualité. Les bouteilles n’ayant pas cette mention sont ce qu’on appelle des Mixtos, des tequila mélangées. C’est à dire quelles contiennent au moins 51% d’alcool d’agave. Le reste étant de l’alcool de sucre. Bien qu’il s’agisse des entrées de gamme, certaines bouteilles sont néanmoins de belle qualité, tenant parfois tête aux premières 100% agave.

Les mixtos sont toujours des Tequila jeunes mais certaines bouteilles sont retravaillées avec des arômes et un colorant pour leur donner une robe dorée évoquant les Tequila « reposado ». Si c’est bien vers cette qualité qu’elles tendent, ce sont deux types de bouteilles différents et elles n’ont pas le droit de porter la mention « Reposado ». Généralement elles sont frappées d’une mention non-officielle de « Tequila Gold ».

Lorsque la mention 100% agave est bien là, il s’agit des Tequila pures, nécessairement embouteillé au Mexique. Il n’y a que de l’alcool d’agave bleu, ou agave de Weber. Si c’est un autre type d’agave, c’est un Mescal, une catégorie beaucoup moins homogène que les Tequila. C’est parmi les 100% agave qu’on trouve les meilleures bouteilles.

L’âge :

En tant que tel, l’âge n’est jamais indiqué mais parmi les Tequila 100% agave il faut distinguer :

– les Tequila jeunes qui sont élaborés dans des fut inox et sont embouteillées très rapidement, elles sont appelées Silver, Blanco, Plata ou Joven suivant la marque.

– Ensuite, viennent les Tequila Reposado. Celles-ci ont passé deux à trois mois dans des fûts en chêne. Parfois d’ancien fût de vin ou de cognac français, parfois des fûts d’autres productions. Jamais des fûts neufs qui dénatureraient trop la liqueur.

– Enfin, il y a les Tequila Anejo, celles ci ont passé entre un et trois ans dans le fût. Il arrive que ce soit un peu plus mais la Tequila n’est pas un alcool qui se bonifie. Trois ans est le temps nécessaire pour qu’elle prenne les parfums du fût les plus intéressants. Au-delà, elle risque de se déséquilibrer et de perdre en qualité. Les expériences dans ce sens sont donc rares.

La plus vielle des Tequila reste donc très jeune. Peu de chance de voir des « 12 ans d’âge » ou des « Hors d’âge » comme pour les whiskies ou les cognacs. En revanche, la récolte signifie la destruction de la plante qui met une dizaine d’années à parvenir à maturité. Ce laps de temps génère son lot de difficultés pour satisfaire la demande mondiale et explique pour partie la rareté des bonnes bouteilles. 

Le NOM

Le Conseil mexicain de régulation de la Tequila a rendu obligatoire d’inscrire l’inscription du nom de la distillerie sur l’étiquette. Il s’agit d’un numéro d’identification des infrastructures qui produisent de l’alcool. Ces distilleries servent souvent à plusieurs marques. Mais au delà de cette information, la présence d’un NOM ne donne pas d’information très utile dans les rayons de votre magasin préféré. On peut l’utiliser comme un moyen supplémentaire de s’assurer que la bouteille entre nos mains respecte cette IGP mexicaine et les normes qui l’accompagnent.

Embouteillée au Mexique ? numérotée ?

Cette mention n’a rien d’obligatoire mais comme le NOM, c’est la marque d’une certaine authenticité. Bien que la Tequila soit nécessairement élaboré au Mexique, elle est parfois exporté en gros, pour être embouteillé plus tard pour des marques différentes dans chaque pays.

Les meilleures bouteilles sont numérotées et signées à la main par le responsable de la production qui est alors nécessairement plus modeste en volume. C’est là un signe qui ne trompe pas d’une bouteille extrêmement soignée.

Ci après vous trouverez une carte heuristique synthétisant ces quelques éléments. Grâce à cet outil vous aurez toutes les informations utiles pour mieux comprendre l’étiquette des bouteilles que vous rencontrez.

Mindmap Tequila

Print Friendly
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *